Assurance habitation et étudiants : bien assurer son logement !

L’assurance habitation constitue un sujet pertinent les étudiants surtout en cette période proche de la rentrée universitaire. Comment assurer son logement, quelle assurance choisir en colocation, quelles sont les garanties indispensables, autant de questions qui reviennent souvent. Comme pour une garantie decennale en ligne lors de la construction, souscrire à une assurance habitation est obligatoire pour tous les logements non meublés. Que les étudiants locataires habitent en studio, en colocation ou en cité U, souscrire une assurance habitation à titre individuel est obligatoire, ce qui n’est pas le cas si l’étudiant choisit d’habiter un meublé. En effet, la loi n’oblige pas un étudiant à souscrire une assurance habitation à titre individuel pour habiter dans un meublé. Mais dans la pratique, les propriétaires exigent souvent une attestation d’assurance et l’étudiant peut voir son dossier refusé votre dossier s’il n’est pas assuré. Pour la chambre chez l’habitant, la souscription d’une assurance n’est pas nécessaire comme l’étudiant est déjà couvert par l’assurance du propriétaire. La souscription d’une assurance habitation à titre individuel doit généralement se faire après l’accord de principe du propriétaire, car les propriétaires exigent la fourniture d’une attestation d’assurance à la remise de clefs. A noter que le défaut d’assurance peut conduire à l’annulation du contrat de location. Chaque année donc, l’étudiant doit fournir l’attestation d’assurance qui correspond à la nouvelle année de location. En cas de dommages dans le logement pendant la durée dans la location, l’étudiant locataire est tenu responsable et doit par conséquent réparer les dégâts causés.

Quelle formule d’assurance habitation choisir ?

Plusieurs garanties peuvent être souscrites en fonction de ses besoins. La garantie minimum indispensable est la « garantie risques locatifs » qui couvre l’assuré contre l’incendie, les dégâts des eaux ou explosions, les catastrophes naturelles et technologiques. La couverture de cette garantie est donc limitée et ne porte pas sur les dégâts occasionnés à l’immeuble et aux biens personnels du locataire, les dommages corporels ou matériels causés à un tiers. Pour pouvoir bénéficier d’une couverture complète, il est recommandé d’opter pour l’assurance multirisque habitation (MRH). Les garanties d’un contrat MRH portent sur deux points, d’un côté la responsabilité civile vie privée et de l’autre côté la couverture du logement et des biens personnels. La garantie responsabilité civile prend en charge les préjudices qui pourraient être causés par l’étudiant locataire aux tiers, mais aussi à ses ayant-droits et ses animaux de compagnie. Lorsqu’on habite en colocation, la solution la mieux adaptée en matière d’assurance habitation serait de souscrire une assurance commune pour tous les colocataires. L’assurance est contractée par une seule personne qui sera le titulaire de l’assurance, mais les noms de tous les colocataires doivent figurer dans le contrat pour qu’ils puissent bénéficier des mêmes garanties. Si l’un des colocataires ne figure pas dans le contrat, il ne bénéficie pas de la couverture d’assurance habitation en colocation en cas de sinistre. L’avantage de cette formule réside sur le fait que le logement est couvert par un seul contrat d’assurance même si plusieurs colocataires y habitent. Et son principal inconvénient est que le contrat est signé par une seule personne. Ce qui fait que cette personne est tenue responsable en cas de sinistre ou de non-paiement durant toute la durée de vie du contrat.

août 28th, 2017