Ce qu’il faut prendre en compte dans sa mutuelle senior !

Depuis janvier 2016, toutes les entreprises sont dans l’obligation de proposer une mutuelle collective à ses salariés. Un panier de soins minimum est proposé à l’ensemble des salariés. Mais une fois passé un certain âge, le contrat n’est plus adapté et la prise en charge des soins devient moins bien remboursée. De ce fait, la souscription d’une mutuelle senior est indispensable. Deux options s’offrent à l’assuré, soit il conserve sa mutuelle collective et les garanties sont réadaptées en fonction de ses besoins, soit il résilie le contrat en cours et souscris une mutuelle spécifique pour les seniors. En décidant de conserver sa mutuelle collective à la retraite, le senior doit payer la part de son entreprise comme il n’est plus un salarié. Ce qui fait que le contrat devient une mutuelle individuelle. Quelle que soit l’option choisie, le senior doit penser à faire évoluer son contrat. La mutuelle santé n’est pas figée, la modification des garanties est possible tout en conservant une cotisation plus stable.

Les points à prendre en compte

Comme l’avancée de l’âge entraine un changement de situation en termes de santé, le senior doit être attentif aux taux de remboursements des différents postes de santé pour bénéficier d’une couverture optimale avec un meilleur remboursement : optique, médicaments, consultations, hospitalisations, frais en maisons de repos, frais des chambres particulières, appareillage auditif, prothèses dentaires, prévention…

La particularité d’une mutuelle senior est la possibilité de renforcer les postes de santé de son contrat pour correspondre aux besoins particuliers de chaque senior. Les compagnies de mutuelle proposent divers contrats selon le mode de remboursement, mais il est toujours préférable de choisir un contrat qui précise le montant de la prise en charge au lieu d’un pourcentage sur des tarifs conventionnés. En effet, il est plus avantageux de savoir qu’on est pris en charge à hauteur de 200 € par an en appareillage auditif plutôt que de bénéficier 300 ou 400 % d’un tarif conventionné à 15 € par exemple, ce qui revient au final à un remboursement de seulement 45 ou 60 €. Il y a également d’autres points qu’il ne faut pas négliger, notamment les prescriptions médicales qui deviennent importantes avec l’âge : les vaccins, les services d’assistance à domicile ou encore les cures thermales.

Apporter une attention aux détails d’un contrat

Contrairement à ce qu’on a l’habitude de penser, une mutuelle de santé la plus rentable n’est pas la moins chère, mais plutôt celle qui propose un meilleur remboursement des dépenses de santé. Il est nécessaire d’apporter une attention particulière à certains détails qui pourraient changer complètement un contrat. Les contrats de mutuelle senior disposent d’une clause sur les exclusions de couverture : la dépression, les maladies graves, l’âge maximal pour souscrire. Certaines mutuelles fixent des limites de prise en charge sur le nombre de jours d’hospitalisation à rembourser par exemple. Au-delà du délai maximum fixé dans le contrat, l’assuré n’est plus couvert par sa mutuelle. Les délais de carence sont pratiqués par beaucoup de mutuelles. C’est la période pendant laquelle les soins ne sont pas pris en charge, généralement d’une durée de 3 mois pour les soins courants et 3 à 6 mois pour l’hospitalisation et l’optique. Le tiers payant dans son contrat évite à l’assuré d’avancer les frais médicaux et de santé. Il y a aussi les services d’assistance comme une aide-ménagère en cas d’hospitalisation longue durée à domicile.

mars 21st, 2018