Essoufflement du marché des maisons individuelles neuves en France

L’accession à l’immobilier est un projet que les ménages français priorisent depuis toujours. Malgré le coût de la vie qui s’endurcit d’une année à l’autre, beaucoup de Français projettent de s’offrir son « chez-soi ». Selon le résultat d’une étude réalisée par LCA-FFB (Constructeurs et Aménageurs de la Fédération Française du Bâtiment), le marché du neuf a encore reculé en mars dernier pour le cinquième mois consécutif. La vente a fortement régressé au cours de ces cinq derniers mois. Cette baisse touche tout le territoire, et elle sera supérieure à 10 % en 2018 si cette tendance se renforce au second trimestre. Selon les analystes, cette tendance baissière du marché des maisons individuelles neuves s’explique par la réduction du prêt à taux zéro et également par la suppression de l’APL accession. Rappelons que deux options s’offrent aux futurs propriétaires d’une maison individuelle : faire construire une maison par un entrepreneur ou acheter une maison auprès de promoteur immobilier. L’acquisition d’une maison neuve, quelle que soit l’option choisie, doit être accompagnée d’une garantie décennale pour couvrir les dommages qui pourraient survenir au cours des dix années suivant sa réception. Si on décide de faire construire sa maison à un professionnel, la souscription d’une assurance dommage-ouvrage est obligatoire. Celle-ci permet d’avancer les frais de réparation des dommages relevant de la responsabilité décennale du constructeur.

Une baisse de 18,7 % des ventes en mars 2018

La dernière statistique de LCA-FFB (Constructeurs et Aménageurs de la Fédération Française du Bâtiment) montre une nouvelle baisse du marché des maisons individuelles neuves en France au cours du mois de mars dernier. Ce recul de 18,7 % des ventes alimente davantage les inquiétudes des constructeurs, car le marché n’a pas cessé de régresser sur cinq mois d’affilée. L’indicateur Markemétron publié conjointement par LCA-FBB et Caron Marketing montre également une baisse de l’ordre de 17 % par rapport au premier trimestre 2017. Sur un an, le volume de vente des maisons individuelles neuves a reculé de 6,4 % à la fin du mois de mars. LCA-FBB indique que cette tendance n’est pas localisée, l’ensemble du territoire est effectivement concerné au début de l’année après les belles performances réalisées en 2017. De fortes baisses supérieures à 20% sont même constatées dans plusieurs régions au cours de ce premier trimestriel 2018, notamment en Auvergne-Rhône-Alpes, Centre-Val de Loire, Hauts-de-France, Normandie, Occitanie et Pays de la Loire.

Réduction du prêt à taux zéro et suppression de l’APL accession

Le recul du marché des maisons individuelles neuves s’inscrit dans un contexte disparate, mais favorable à l’accession immobilière alors que c’est l’inverse qui se produit : taux immobiliers bas, taux de chômage en baisse et moral des ménages bien meilleur. Cette baisse s’explique donc par les récentes mesures visant à réduire le « prêt à taux zéro » en zones B2 et C et aussi à réduire totalement l’APL accession. Ces mesures ont eu des impacts importants chez les candidats à l’accession qui sont généralement des foyers modestes. Il ne faut pas non plus négliger les effets de cycle. Après trois années de croissance, le marché des maisons individuelles neuves prend une tendance baissière. Cette baisse du marché affecte celui de l’assurance habitation.

mai 16th, 2018