Complémentaire santé, assurance maladie et la question de remboursement de l’homéopathie

En France, l’homéopathie figure parmi les soins de la médecine douce remboursés par la Sécurité sociale. La complémentaire santé prend également en charge une partie de ce traitement lorsque le contrat prévoit une garantie optionnelle. Mais ce traitement reste controversé au sein du corps médical au point que son efficacité et la pertinence de son remboursement deviennent un sujet de discussion. En effet, le gouvernement a demandé à la Haute autorité de santé (HAS) de formuler un avis sur l’homéopathie. Cet avis est initialement attendu pour fin février 2019, mais il a finalement été repoussé au printemps. En attendant, l’assurance maladie et la complémentaire santé continuent de rembourser en partie les traitements homéopathiques. A noter que les seniors sont de plus en plus nombreux à solliciter l’homéopathie pour son traitement dite « naturel ».

 

Evaluation de l’homéopathie, maintien ou non de son remboursement

Une partie du corps médical considère l’homéopathie comme inefficace, la question de légitimité du remboursement se pose. 130 professionnels de santé ont déclaré dans L’Express que la collectivité n’a pas à prendre en charge l’homéopathie ». Pour eux, aucune preuve n’est établie à ce jour sur l’efficacité de l’homéopathie. Ce traitement naturel n’a pas fait l’objet de démonstrations vérifiables et objectives.

Le gouvernement a demandé à la Haute autorité de santé en août 2018 d’apporter un avis sur l’homéopathie. Est-elle vraiment efficace ? Le remboursement des médicaments homéopathiques est-il légitime ? Est-ce que les conditions de prise en charge sont bien fondées ? La HAS est prévue rendre son rapport en février 2019, mais celui-ci est finalement repoussé au printemps. Cette autorité publique indépendante estime qu’il lui faut un peu plus de temps. L’évaluation de l’homéopathie est si pertinente que le maintien ou non de son remboursement en dépendra. D’autant que l’homéopathie implique des millions de personnes en France.

 

74 % des Français favorables au maintien du remboursement de l’homéopathie

Dans une étude menée par Le Parisien, 74 % des Français s’opposaient au « déremboursement » de l’homéopathie. 77 % des sondés affirment avoir déjà eu recours à l’homéopathie. 74 % d’entre eux avaient jugé ces médicaments homéopathiques comme efficaces. L’avis de certains corps médicaux et des personnes sondées par Le Parisien dans le cadre de cette étude est donc opposé. Pour se faire un avis objectif sur le sujet, la Haute autorité de santé lancera prochainement un appel à contribution. Elle souhaite recueillir tous les arguments de toutes les parties prenantes.

 

Prise en charge de l’homéopathie

En attendant l’avis de la Haute autorité de santé, le traitement homéopathique reste pris en charge par l’Assurance maladie et la complémentaire santé. L’Assurance maladie rembourse certains médicaments homéopathiques à hauteur de 30 % du tarif de convention de la Sécurité sociale. Toutefois, cette prise en charge ne semble pas convenir à une grande partie des Français. C’est notamment le cas chez les seniors qui n’hésitent pas à renforcer ce poste de dépenses avec un contrat de mutuelle santé. La prise en charge de l’homéopathie est assurée par la présence de la garantie médecine douce dans le contrat de complémentaire santé. Cela signifie que toutes les complémentaires santé ne prennent pas forcement en charge l’homéopathie.

janvier 24th, 2019