Assurance auto : Comment baisser la prime d’assurance d’un jeune conducteur ?

 

L’obtention du permis de conduire est une étape importante dans la vie d’un jeune. Cela marque un pas vers la liberté et engage le jeune conducteur à être davantage responsable de sa vie. Toutefois, les assurances ne partagent pas cet avis en égard des jeunes conducteurs qui, selon les compagnies d’assurance, représentent un risque permanent au volant du fait de leur manque d’expérience. Cette appréhension du jeune conducteur est généralisée chez les assureurs, du moins durant les deux ou trois premières années qui suivent l’obtention du permis de conduire. Pendant cette période appelée « période probatoire », le jeune conducteur doit faire ses preuves. Face au niveau élevé de risque à assurer, les assureurs appliquent systématiquement une majoration de prime d’une assurance auto des jeunes conducteurs. Il existe néanmoins des solutions légales pour échapper à cette prime d’assurance élevée sans pour autant compromettre le niveau de couverture.

 

L’âge d’un jeune conducteur

Le terme jeune conducteur qualifie les jeunes de 18-25 ans, mais aussi tous les autres conducteurs novices, quel que soit son âge, qui possèdent leur permis de conduire depuis moins de trois ans. Pour ces individus, la date d’obtention de leur permis de conduire est prise en compte pour le calcul de la prime d’assurance. Les jeunes conducteurs incluent également les automobilistes dont le permis a été annulé depuis quelques années. Au moment de souscrire une assurance, il se voit appliquer la surprime d’assurance destinée jeune conducteur. Les automobilistes qui n’ont jamais assuré leurs voitures à leur nom sont également des jeunes conducteurs aux yeux des assureurs, quelle que soit la date d’obtention de leur permis de conduire. C’est par exemple le cas d’un individu qui aurait conduit pendant des années : une voiture assurée au nom de quelqu’un d’autre ou une voiture de fonction. Dans tous les cas, les personnes considérées comme jeunes conducteurs sont pénalisées par une majoration de leur assurance auto pouvant atteindre 100 % de la prime de base. Il est donc normal que les jeunes conducteurs cherchent des moyens pour payer moins cher leur assurance auto jeune conducteur.

 

Payer une prime d’assurance auto moins chère

Pour un jeune conducteur, devoir payer une surprime pour une assurance auto pose problème lorsqu’il a des revenus limités. Il est possible de réduire cette dépense en toute légalité.

  • La première solution est de faire assurer sa voiture par ses parents ou son conjoint. Le jeune conducteur devient un conducteur occasionnel. En cas de sinistre, l’assureur peut également refuser ou réduire l’indemnisation.
  • L’autre solution est la déclaration en tant que conducteur secondaire. La prime est un peu plus chère, mais le jeune conducteur évite la surprime dès lors qu’il souscrit un contrat à son nom. Un comparateur d’assurance peut apporter la solution pour souscrire la meilleure assurance adaptée au jeune conducteur. Le jeune conducteur ne doit donc pas conduire le véhicule régulièrement au risque de voir son contrat résilié.
  • Et la dernière solution est d’assurer une voiture d’une puissance raisonnable pour réduire au maximum le coût de la prime d’assurance. A noter qu’une voiture d’occasion est moins chère à assurer qu’une voiture neuve pour un jeune conducteur.
octobre 23rd, 2018