Assurance auto à l’usage, développement du « pay when you drive » en France !

Depuis quelques années, les assureurs auto essaient de s’adapter aux habitudes de conduite des automobilistes pour réduire le risque de sinistre et par conséquent le montant de la prime d’assurance auto. L’assurance à l’usage est actuellement très populaire en France. Si l’assurance « pay as you drive » est maintenant une classique dans le secteur automobile, un nouveau type de contrat d’assurance voit le jour ces derniers mois en France : le «pay when you drive». En effet, une compagnie d’assurance de renom vient de lancer un nouveau type d’assurance avec un tarif établi en fonction du temps passé par l’assureur au volant de son véhicule. Le système « pay when you drive », traduit littéralement « payez quand vous conduisez » en français, applique un forfait fixe mensuel couvrir la garantie obligatoire et une prime à la minute. Au lieu de bénéficier d’un contrat d’assurance au kilomètre avec un tarif ajusté selon les distances parcourues, automobilistes français vont pouvoir souscrire un contrat encore mieux adapté à l’utilisation du véhicule. Ces garanties permettent aux bons conducteurs de réduire de leur cotisation.

Une assurance pour les petits rouleurs

L’assurance « pay when you drive » s’adresse à ceux qui roulent peu, moins d’une heure par semaine, pour sortir en famille le week-end ou pour faire leurs courses à proximité en semaine. En effet, cette formule d’assurance se base sur le temps passé au volant plutôt que la distance parcourue comme on l’habitude de voir avec l’assurance au kilomètre. L’offre s’appuie sur une application mobile « Altima » qui communique le trajet réel et le temps de route consommé grâce à un boîtier connecté placé dans la voiture. Le boitier informe le conducteur tous ses trajets et la durée grâce à un compteur sur l’application mobile. Cette assurance connectée devra permettre aux petits rouleurs d’économiser jusqu’à 20 % sur leur prime d’assurance en roulant 20 à 30 minutes par jour. Les assurés doivent ainsi activer leur Bluetooth en permanence une fois qu’ils décident de prendre le volant de leur voiture, même lorsque celle-ci est à l’arrêt, pour être couverts par l’assurance en cas d’accident ou de sinistres comme le vol, l’incendie ou le vandalisme.

Expérimentation pendant un an

L’assurance à la minute est actuellement en expérimentation pour un an, mais elle devra connaitre une grande popularité auprès des automobilistes français étant donné que 30 % d’entre eux parcourent moins de 6 000 kilomètres par an. L’assurance couvre les risques obligatoires sur route ou à l’arrêt. Un forfait fixe mensuel assure ces risques obligatoires tandis qu’un tarif fixe est appliqué par minute de circulation. Pour un bon conducteur avec un coefficient de réduction/majoration (CRM) de 50 qui conduit un véhicule standard, le forfait mensuel est de 25 euros en moyenne et la minute de circulation est tarifée à 0,02 euro. Rappelons que le CRM a été mis en place par les assureurs pour susciter le maximum de prudence de la part des conducteurs.

juillet 16th, 2018