Assurance vie et assurance obsèques : des objectifs différents !

On a toujours tendance à les confondre, mais une assurance vie et une assurance obsèques ne répondent pas au même objectif. En effet, l’assurance vie est un produit d’épargne pouvant être souscrit par l’assuré lui-même ou par une autre personne pour le compte de quelqu’un autre. Le souscripteur peut récupérer son capital et les intérêts en rachetant de manière partielle ou intégrale. Il peut aussi désigner des bénéficiaires à qui le capital sera versé si l’assuré décède avant la fin du contrat. Lors de la souscription d’un contrat d’assurance-vie, plusieurs formules sont disponibles selon les niveaux de risques et leur rentabilité. L’assuré peut opter pour un fonds en euros, un fonds en unité de compte ou un fonds mixte. Un fonds en euros permet de garantir son capital à une rentabilité modérée (environ 2 %). Un fonds en unité de compte assure une meilleure rentabilité par rapport au fonds en euros, mais il faut savoir que le capital n’est pas garanti à cause de la fluctuation du marché. Un fonds mixte est le mélange des deux fonds précités. Il assure une plus importante rentabilité qu’avec le fonds en euros sans une prise de risques trop importante. Contrairement à l’assurance-vie, l’objectif d’une assurance obsèques est de permettre au souscripteur de financer le coût et d’organiser le déroulement de ses obsèques. Comme le contrat d’assurance obsèques partage la même valeur juridique d’un testament, les garanties permettent de respecter les volontés du défunt pour ses funérailles. Le contrat obsèques est proposé sous deux formes de contrats : en capital et en prestations funéraires. Le contrat en capital assure le versement de la somme destinée au financement des obsèques au bénéficiaire désigné. Le contrat en prestations funéraires assure le financement des prestations funéraires qui sont confiées à des entreprises de pompes funèbres. Le choix entre l’assurance obsèques et l’assurance-vie dépendra donc de ses objectifs personnels.

Comment alimenter son contrat d’assurance ?

Pour alimenter son contrat d’assurance-vie, les assureurs proposent trois types de versements : périodiques, libres et uniques. Les versements périodiques permettent à l’assuré d’alimenter son contrat à des périodes convenues à l’avance (mensuels, trimestriels ou annuels). Les versements libres permettent d’alimenter le contrat selon sa disponibilité et la somme dont on dispose. Il faut savoir que la plupart des contrats prévoient généralement des versements minimums. Les versements uniques se font en une seule fois, généralement lors de la souscription. Lors de la souscription d’un contrat obsèques, il est possible de choisir entre un versement unique à la signature du contrat, ou bien une cotisation mensuelle ou trimestrielle. Pour les deux contrats, il est possible de récupérer son argent avant échéance, c’est-à-dire le décès du souscripteur, en effectuant un rachat du capital enrichi du produit des intérêts. La troisième option est la rente viagère qui est proposée dans un contrat d’assurance-vie. Elle est particulièrement intéressante à la retraite comme le contrat garantit le paiement d’une pension à vie.

décembre 28th, 2017