Assurance auto et alcool au volant : Quelles conséquences pour les assurés ? 

Selon les données relevées par la Sécurité routière, l’alcool au volant serait à l’origine du près d’un tiers des accidents mortels en France. La conduite en état d’ébriété est pénalisé par le Code de la route et assurance auto. Cependant, ce délit continue d’augmenter malgré les sanctions prises à l’encontre de ces conducteurs. Pour une assurance auto, un accident lié à l’alcool au volant peut limiter l’indemnisation ou entraîner une résiliation du contrat.

 

Principales causes de mortalité sur les routes

L’alcool au volant est lié au 30 % des accidents de la route les plus graves dans l’Hexagone. La Sécurité routière conscientise les automobilistes sur les risques de l’alcool au volant. Elle a un rôle de sensibilisation du grand public sur les risques et les principales causes de mortalité sur les routes.

En 2017, on a recensé 1 035 décès et 3 400 blessés suite à des accidents de la route causés par l’alcool au volant. Ces conducteurs étaient contrôlés positifs à l’alcoolémie avec un taux bien supérieur au seuil toléré. La Sécurité routière ne manque pas de sensibiliser les usagers de la route. C’est surtout le cas à l’approche des périodes de fêtes et des vacances en matière de sécurité. Le but est de réduire le nombre de victimes d’accidents de la route. L’alcoolémie au volant n’est pas étrangère à ces problèmes.

 

Baisse de la mortalité routière au cours de ces dernières décennies

Dans les années 2000, le taux mortalité routière impliquant l’alcool au volant reste relativement stable. Il est réduit de moitié depuis avec la mise en place des mesures visant à limiter la mortalité sur les routes françaises.

  • Le renforcement des contrôles routiers
  • Les sanctions à l’encontre des conducteurs contrôlés positifs au test d’alcoolémie

Il faut reconnaître que le renforcement de ces mesures a fait baissé le taux des décès sur la route. Cependant, l’alcool au volant reste encore un facteur important dans les accidents mortels. Sur les routes françaises, le facteur alcool au volant est responsable de 70 % des collisions lors des conduites nocturnes. Il est à l’origine de 59 % des victimes d’accident mortel pendant les weekends et les jours fériés, selon les données de la Sécurité routière.

 

Risques potentiels chez les hommes

Prendre le volant après avoir bu quelques verres augmente sensiblement le risque d’accident. Le conducteur peine à contrôler son véhicule et le réflexe diminue considérablement. Le moindre obstacle entraîne inévitablement un accident souvent mortel. Les spécialistes estiment que le risque d’accident mortel est multiplié par 8,5 au minimum avec un taux d’alcoolémie supérieur à 0,5 g/l.

Selon les statistiques, les hommes sont les plus concernés avec 90 % des accidents mortels en dehors des villes et sur les routes secondaires. A noter que 50 % de ces conducteurs en état d’ébriété et impliqués dans accidents mortels sont âgés de 18 à 34 ans.

Impact de l’alcool au volant sur une assurance auto

L’alcool au volant a un impact majeur sur une assurance auto. Le retrait de permis pour violation du Code de la route augmente le malus. Un accident responsable lié à l’alcool au volant entraine souvent une résiliation du contrat. L’assureur est malheureusement en droit de refuser l’indemnisation des dommages subis.

janvier 19th, 2019