Assurance obsèques : Entre paiement de primes et versement de capital obsèques

 

Une assurance obsèques est indispensable pour anticiper le financement ou l’organisation de ses funérailles. Beaucoup de personnes choisissent de souscrire un contrat obsèques pour soulager leurs proches des charges financières liées aux funérailles. En effet, les frais d’obsèques coûtent en moyenne de 3 900 euros. Avec des prestations personnalisées, les frais peuvent aller facilement jusqu’à 6 000 euros, voire beaucoup plus selon le nombre de prestations choisies. A noter que le tarif des funérailles peut varier en fonction de la région dans laquelle vous résidez.

 

Paiement de primes

Dans l’idéal, le capital choisi pour son assurance obsèques est en mesure de couvrir l’intégralité des frais d’obsèques malgré l’inflation. A noter qu’il est possible de souscrire une assurance obsèques pour un montant minimum de 200 euros, ou au contraire, placer 10 000 euros. Le souscripteur est donc libre de choisir son capital obsèques. L’assureur définit le montant des cotisations en fonction du montant du capital assuré et de l’âge du souscripteur. Plus le souscripteur est âgé à la date de signature du contrat, plus le montant des cotisations sera élevé. Il est donc préférable de souscrire jeune pour éviter que le montant des cotisations devient une grosse charge. La somme est versée à la personne de son choix au décès de l’assuré. La loi exige que le capital assuré soit destiné à financer les obsèques de l’assuré. Contrairement à ce qui se passait dans le passé, le souscripteur peut être tranquille sur l’utilisation du capital assuré. A l’inverse du capital décès de l’assurance-vie, le bénéficiaire ne peut pas utiliser le capital obsèques à ses besoins.

 

Versement de capital obsèques

La plupart des assureurs effectuent directement le versement du montant total que le souscripteur a assuré au bénéficiaire désigné dans le contrat. Celui-ci utilise ce capital uniquement pour le paiement des frais liés à l’inhumation ou à l’incinération.

Certains assureurs effectuent le paiement du montant assuré sur la base de factures présentées pour l’inhumation ou l’incinération. Ce type de versement est relatif au contrat en prestation. Les assureurs paient directement les factures à l’entrepreneur de pompes funèbres, de manière à ce que les proches n’aient pas à occuper de ces formalités.

Si les proches ne se sont pas manifestés après une certaine période pour envoyer les factures à l’assureur, l’intégralité du montant assuré est généralement versée au bénéficiaire afin de rembourser les avances de frais inhérents à l’inhumation ou à l’incinération.

Depuis 2013, il est possible pour la personne en charge de l’organisation des funérailles de demander à la banque du défunt le paiement des frais des funérailles de celui-ci dans la limite de 5 000 € sous présentation de la facture.

 

Assurer un capital suffisant

Lors de souscription d’une assurance obsèques, il est important de s’assurer que le capital est suffisant pour que vos proches n’aient pas supporté le coût des funérailles. Cette situation est courante lorsque l’augmentation du coût des funérailles est plus importante que le taux de l’assurance jusqu’au décès du souscripteur. S’il existe un montant résiduel après le règlement des factures, les proches devront s’acquitter d’une taxe sur le montant.

octobre 22nd, 2018