Encore 5 % des Français sont non-couverts par une mutuelle santé

Une grande proportion de Français n’a pas accès à une mutuelle santé, c’est le résultat d’une étude publiée en janvier dernier par la Direction de la recherche des études de l’évaluation et des statistiques (Drees). La complémentaire santé est un contrat dont le principal intérêt est de compléter le remboursement des frais de santé déjà proposé par la Sécurité sociale. En effet, le remboursement de la Caisse d’assurance maladie est très bas pour certains postes de santé qui représentent une charge importante pour les patients. La souscription d’une mutuelle santé permet d’obtenir un niveau de remboursement plus élevé sur une plus large garantie.

5 % des Françaises non-couvertures par une complémentaire santé

Selon le rapport de la Drees, près de 5 % des Français ne bénéficient pas de complémentaire santé. La principale raison évoquée est le faible revenu des ménages alors que l’Etat propose divers dispositifs d’aides pour les personnes précaires (CMU, ACS…). La non-couverture par une complémentaire santé touche précisément les chômeurs, les inactifs en âge de travailler et les jeunes adultes. La moitié des personnes ne bénéficiant d’aucune couverture aurait un niveau de revenu inférieur à 970 euros.

Pourtant, cette catégorie de personnes est celle qui pourrait être bénéficiaire de la Couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) ou de l’aide au paiement d’une complémentaire santé (ACS). Les seniors sont moins concernés, car la majorité d’entre eux ont souscrit une mutuelle santé pour senior compte tenu de l’importance des frais de santé qu’il pourrait débourser en cas de consultation de médecins, d’hospitalisation, de soins médicaux ou d’achat de médicaments. La Drees a par ailleurs précisé que ce taux est le resultat d’une étude réalisée avant la généralisation de la complémentaire santé en 2016.

Une non-couverture chez 3 % des actifs

En 2014, les personnes actives sont bien couvertes par une complémentaire santé. Grâce à la généralisation de la complémentaire santé, 70 % des salariés sont couverts par leur mutuelle collective d’entreprise tandis que 25 % ont souscrit à un contrat d’assurance individuelle. Les salariés, hors secteur privé, sont les mieux couverts, dont 88 % des travailleurs indépendants bénéficient d’incitations fiscales (contrats dits « Madelin ») et plus de 95 % des fonctionnaires bénéficient d’une couverture complémentaire privée. Cependant, 3 % des actifs ne sont pas couverts. A noter qu’un régime de couverture médicale existe pour les travailleurs intérimaires. Appelé Intérimaires santé, ce régime de frais de santé propose une réduction des cotisations et un renforcement des garanties. Ainsi, les intérimaires couverts par la mutuelle santé sont mieux couverts tout en payant moins.

Des cotisations en baisse pour la mutuelle Intérimaires Santé

Un communiqué du Fonds d’action sociale du travail temporaire qu’une baisse de cotisation est prévue en 2018 pour la mutuelle Intérimaires Santé. Cette baisse sera de 5,99 centimes d’euros par heure de travail en intérim, contre 7,2 centimes d’euros pour l’année précédente. Une cotisation de mutuelle santé représente donc 9 euros par mois pour un intérimaire à temps plein. Cette baisse de tarif est accompagnée d’un renforcement des garanties sur les postes de santé clé, dont l’optique, l’audition, le dentaire et la médecine douce.

mars 26th, 2018