L’assurance-vie repart en hausse en juin !

Depuis quelques années déjà, l’assurance-vie constitue un des placements préférés des Français. La dernière estimation provisoire communiquée par la Fédération Française de l’Assurance (FFA) confirme cet engouement des gens à souscrire une assurance-vie. Après une collecte nette de 300 millions en avril et 100 millions d’euros en mai, l’assurance-vie connait une hausse en juin avec 600 millions d’euros et retrouve son niveau du mois de février. Les dépôts (cotisations) des assureurs ont atteint 11,5 milliards d’euros et les retraits (prestations) s’établissaient à 10,9 milliards. Cependant, la collecte nette d’assurance-vie de juin 2017 reste largement loin de son niveau d’il y a un an avec ses 1,1 milliard d’euros. A noter que la collecte nette depuis le début de l’année est de 2 milliards d’euros contre 11,8 milliards au cours de la même période de l’année dernière. Le montant total des dépôts collectés est de 67,1 milliards d’euros contre 70,9 milliards sur les six premiers mois de l’année. Les cotisations en unités de compte ont également enregistré une hausse de 3,5 milliards d’euros pour s’établir à 18,7 milliards, soit 28% des cotisations par rapport en mai. De son côté, le montant des prestations s’est élevé à 10,9 milliards d’euros, en hausse de 500 millions par rapport en mai. L’encours des contrats d’assurance-vie sur les six premiers mois de l’année s’élevait à 1 656 milliards d’euros, soit une hausse de 4% sur un an.

 

Quels sont les critères à retenir pour choisir son assurance-vie ?

Par rapport aux autres contrats d’épargne comme le Livret A par exemple, l’assurance-vie est soumise à un régime fiscal spécifique notamment sur l’imposition du rachat total ou partiel de l’assurance-vie en cas de retrait. En cas de succession, l’exonération de l’assurance-vie présente un intérêt financier. Avant de souscrire une assurance-vie, il est nécessaire de bien choisir son assureur sachant que ce type de contrat n’est pas transférable dans un autre établissement alors que le contrat peut durer des dizaines d’années. La première chose à faire est donc de bien se renseigner la solidité et la réputation de la compagnie d’assurance étant donné qu’elle assumera les garanties du contrat et sa gestion pendant toute sa durée. Il convient ensuite de comparer. Le choix de la qualité du fonds en euros est aussi un critère très important en assurance-vie. Le mieux est d’opter pour la performance à long terme et une bonne régularité du fonds en euros. A l’heure actuelle où le rendement des fonds en euros prend une tendance baissière, il serait judicieux de diversifier son épargne sur des supports « en unités de compte » représentant les marchés financiers, tels que l’immobilier, les actions ou encore les obligations. Toutefois, une assurance vie diversifiée nécessite une meilleure gestion financière qui passe souvent au-delà des capacités de l’épargnant. L’assureur confie généralement la gestion des portefeuilles de ses épargnants à une société de gestion. Cette dernière se charge de la répartition entre les supports disponibles et selon leur performance, ainsi que la modification de la répartition si nécessaire. A noter que toutes les assurances-vie du marché ne proposent pas ce genre de services. En bénéficier est donc un véritable atout pour maximiser le rendement de son assurance-vie.

Pour les assurés qui souhaitent souscrire une assurance décès en dehors de ce placement, l’établissement de devis assurance obsèques est gratuit et sans engagement.

août 22nd, 2017