Gestion du suivi pré et post-opératoire dans les hôpitaux publics avec un chatbot

Après le carnet de vaccination électronique partagé Memovax, la startup française Calmedica démocratise l’utilisation du chatbot Memoquest dans tous les hôpitaux publics de Paris d’ici fin 2018. Ce dispositif n’est pas utilisé à des fins thérapeutiques, mais plutôt à la gestion ou plus précisément l’amélioration du suivi des patients avant et après leurs opérations via un robot conversationnel par SMS.

Chat bot , Robo everywhere and future marketing concept. Human hand holding white phone , application ui and robot icons with city sunset background

En somme, le chatbot envoie des SMS aux patients pour assurer le suivi médical d’un acte de chirurgie ambulatoire, en leur rappelant la date de leur opération et vérifiant ensuite s’ils vont bien. Ce service a été testé depuis 2014 à l’unité de chirurgie ambulatoire de l’hôpital Saint-Antoine (Paris, AP-HP), et semble bien fonctionner tout en offrant un gain de temps précieux à l’équipe soignante sur le suivi médical des patients. Le dispositif est bien pris pas les patients et recommandé par certaines mutuelle santé.

Suivi médical par SMS avant et après l’opération

Memoquest utilise un algorithme qui améliore le suivi pré et post-opératoire. En effet, le robot conversationnel se charge d’envoyer un texto à la place de l’équipe soignante pour rappeler aux patients les consignes à respecter et les horaires de convocation (deux jours avant l’opération) et pour confirmer que les patients par un texto qui leur est envoyé le lendemain de l’opération. L’algorithme est spécialement adapté aux services chirurgicaux ambulatoires.

Hébergée dans le « Cloud », la plateforme envoie automatiquement des textos aux heures et dates définies. Elle permet aussi de recueillir les réponses par SMS des patients et renvoie des consignes adaptées en fonction des problèmes transmis. Si la solution selon les protocoles définis par l’algorithme ne satisfait pas le patient, l’unité de chirurgie ambulatoire prend le relai. Dans le cas où le chatbot ne reçoit pas de réponses au bout d’une heure, l’équipe soignante est automatiquement alertée afin de prendre les dispositions nécessaires.

Un robot conversationnel pratique

Calmedica est une startup connue dans le milieu médical en France. Son premier produit, Memovax, a été bien accueilli par l’équipe soignante et les patients. Il s’agissait d’un carnet de vaccination électronique partagé qui permet de rappeler et suivre les vaccinations. C’était déjà une solution intéressante pour les seniors de se rappeler à temps les rendez-vous de rappels de vaccination. Memoquest va encore plus loin en les envoyant des questions ou des recommandations par SMS aux dates et heures définies et en donnant des solutions de manière réfléchie en fonction de leurs réponses.

De plus, l’utilisation du chatbot ne nécessite pas d’avoir un smartphone comme les autres applications médicales courantes comme il communique avec SMS, et donc utilisable par tout le monde. Le principal atout de Memoquest est sa capacité de s’améliorer à l’usage. Déjà, le chatbot s’adapte à toutes les situations et à toutes les organisations hospitalières, mais il peut aussi évoluer à l’usage pour améliorer le rappel de recommandations et de suivi par SMS en chirurgie ambulatoire et en réhabilitation précoce. Memoquest est actuellement utilisé dans une centaine d’hôpitaux publics et privés en France. Ce dispositif est à la fois moderne, pratique et économique, mais c’est également une solution intéressante pour assurer de meilleurs soins.

avril 5th, 2018