Mutuelle d’entreprise ou mutuelle senior : Quelle option est la plus intéressante après sa retraite ?

Entre conserver sa mutuelle d’entreprise ou souscrire une mutuelle senior, les avis sont diversifiés et la décision devra être bien réfléchie ! Pour connaitre l’option la plus intéressante, il faut analyser les points positifs et négatifs de la portabilité de la mutuelle d’entreprise après sa retraite. La mutuelle senior est un contrat individuel spécifiquement développé pour les retraités.

Portabilité de la mutuelle d’entreprise

L’extension de la mutuelle d’entreprise obligatoire est une option proposée par les assureurs pour les personnes qui souhaitent conserver leur contrat d’assurance santé après leur retraite. L’assuré doit en faire la demande dans un délai maximum de six mois après la fin de son contrat de travail. Cette décision mérite toutefois un temps de réflexion, car les assureurs proposent déjà des offres adaptées au besoin des retraités. La mutuelle senior renforce les postes de dépenses courants des seniors en matière de santé. Il est donc essentiel de peser les côtés positifs de ce maintien et les côtés négatifs qui pourraient amener son choix à une complémentaire santé pour senior. Contrairement aux mutuelles classiques, les mutuelles séniors sont des contrats spécifiquement adaptés aux seniors avec des niveaux de remboursement plus élevés sur certains postes.

Les aspects de l’extension de sa mutuelle d’entreprise lors du départ en retraite

La portabilité de sa mutuelle d’entreprise est intéressante si les garanties sont toujours adaptées à ses besoins. Cette solution peut être définitive ou temporaire selon l’évolution de ses besoins en santé. L’assuré bénéficie des mêmes garanties que celles négociées initialement par l’entreprise, sans questionnaire de santé, ni délai de carence, ni de limite d’âge.

Mais les garanties d’une mutuelle d’entreprise présentent ses limites avec l’évolution des besoins de santé. De plus, certaines garanties deviennent superflues pour ne pas citer que la maternité et l’orthodontie des enfants alors que les besoins des seniors évoluent plus vers le renforcement de certains postes de dépenses comme l’hospitalisation, la prévention, l’appareillage dentaire et auditif, l’optique, la médecine douce, la cure thermale… Le capital versé en cas d’invalidité absolue et définitive (IAD ou PTIA) ne sera plus d’utilité, car il est généralement garanti jusqu’à 65 ans.

A noter que les garanties proposées par la mutuelle de groupe souscrites par l’entreprise resteront le même après le départ à la retraite. Le senior ne peut pas le faire évoluer pour l’adapter au mieux à ses besoins. La portabilité de la mutuelle de groupe pour les retraités est bien encadrée par la loi, mais elle reste onéreuse puisque la part de prime versée par l’ancien employeur cesse dès la fin du contrat de travail. Elle deviendra donc à la charge de l’assuré, ce qui peut alourdir la cotisation. D’après le décret paru le 21 mars 2017, tous les contrats conclus avant le 1er juillet 2017 peuvent voir leur tarif augmenté de 50 % maximum. Les contrats conclus après cette date ne subissent pas d’augmentation de tarif au cours de la première année. L’augmentation sera ensuite de 25 % au maximum à la deuxième année et de 50 % à la troisième année. Au-delà, l’assureur est libre de fixer le tarif.

juillet 25th, 2018